Aux portes de l’Outback

Aller à Bourke depuis Broken Hill en passant par la route directe qui longe la darling river c’est toute une aventure, aucun doute la dessus ! Nous n’imaginions par à quel point. Au départ nous pensions plus précisément à l’essence et l’eau potable.  Une fois les renseignements pris, il été clair que ce n’était pas un problème majeur, nous partîmes donc confiants après un plein d’essence fait à Wilcannia chez un paysan du coin.

Les paysages sont comme prévu incroyables, plein de couleurs, plats avec quelques rares eucalyptus, du sable, quelques émeus et des centaines de kangourous. Par contre il ne faut pas trop compter sur le confort de la route. Ça balance dans tous les sens, heureusement l’expérience du parc national Mungo nous avait aguerris. Le coucher de soleil étant immanquable, nous roulons jusqu’à la nuit largement tombée pour dormir sous les eucalyptus à Tilpa, seuls au monde à part un camping car qui ne sera plus là le lendemain au réveil.

Nous n’avançons pas vite mais la vue et le calme se méritent. De toute manière le spectacle ne nous rend pas spécialement pressés. Le principal problème réside dans la conduite qui est parfois très compliquée dès que vous faites un écart de la trace principale. Et ça n’a pas loupé, à un moment sur une route déserte en cherchant à éviter un kangourou mort (qu’elle idée !) nous devons aller vers le côté pour garder la maîtrise du véhicule et finissons enlisés…. Sur une route déserte à 13h en plein soleil. Chouette ! On essaie de pousser, de creuser sous les pneus, d’y caller des bouts de bois pour avoir quelque chose à accrocher, rien n’y fait. Nous sommes était obligés d’enlever tout ce qu’il y a à l’intérieur du van pour le soulager de son poids et essayer de le pousser c’est en vain. Toutes nos affaires étendues en plein soleil sur le bord de la route ! Heureusement, des gens finissent par passer sur la route et intrigués par un tel spectacle nous donne un coup de main. Ils ne sont pas vraiment du coin mais de Mildura où nous sommes passés quelques jours auparavant. Du coup ils sont bien équipés, ils ont une pelle qui permettra de désablés toutes les roues et de repartir rapidement.

Le reste de la route de passe sans encombre nous profitons des magnifiques étendues  et finissons par arrivés à Bourke. Un peu de civilisation apres ces deux jours, y’a pas à dire ça fait du bien.
Le van aura mérité un bon nettoyage pour enlever toute la poussière orangée qu’il a partout.
Comme il n’est pas trop tard nous reprenons la route à la tombée du jour direction les blue mountains.

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Les Blue Mountains
Broken Hill, la ville far-west

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.