Nouvelle-Zélande: Milford sound, une calanque Néozélandaise

Milford Sound c’est comme une immense faille de 6 km de long, creusée par l’avancée du glacier lors du dernier âge de glace. Un ruisseau d’eau douce coule depuis la terre et alimente via des cascades le sillon déjà rempli par l’eau de mer. Il en résulte donc une eau mi-douce mi-saumatre qui laisse place à un biotope unique. Cela nous a indéniablement fait penser à nos chères calanques, les cascades (et le froid) en plus.

Arrivés assez tard dans la soirée, nous passons une courte nuit au camping des DOC (département de la conservation néo-zélandais) qui se trouve être à une vingtaine de kilomètres de la crique de départ via une route de montagne. Donc autant vous dire que pour y être tôt le matin il faut se lever très tôt. Ça tombe bien les bateaux du matin sont les moins chers (vers 8:30). Au final nous n’avons pas réussi à y être à quelques minutes près et avons opté pour une option certes plus coûteuse mais proposant une attraction supplémentaire, la visite du centre de conservation marine. Un genre de silo de verre posé dans l’eau à la limite des deux courants (eau salée / douce). Finalement nous sortirons contents de notre choix.

Le tour de fait en bateau à moteur type navette maritime, très stable. Un repas et des boissons chaudes à volonté sont fournis à bord pour vous occuper et vous réchauffer. Et des explications bien claires distillés tout au long de la ballade.

L’aquarium (même si ce n’en est pas un, c’est vous qui êtes enfermés et non les poissons) quant à lui est sympathique et propose une exposition très intéressante sur Milford Sound. D’ailleurs le lieu était complètement fermé avant la percée de la route dans les années soixante. Pour y accéder on devait passer par une crête où il fallait monter en rappel… Ce que faisait le facteur pour livrer les deux ermites qui vivait là. Ça c’est du sens du service public, môssieur !

Malgré le temps un peu maussade qu’il faisait ce jour là, nous gardons un très bon souvenir de cette journée et imaginons le plaisir que cela doit être sous un ciel bien bleu et une douceur printanière.

Dans l’après midi nous changeons complètement de région pour passer côte est (East Coast yeah!). Et oui nous nous rapprochons tout doucement de la fin de notre séjour au pays des All Blacks et devons nous aller à Dunedin pour notre vol de départ. Mais avant cela une autre étape, Moreaki et ses boulders… A suivre.

Previous Image
Next Image

info heading

info content

OnceADay #131 : Boucles rouges
Nouvelle Zélande: Franz Josef glacier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.