Nouvelle Zélande: Franz Josef glacier

Autant vous dire de suite nous n’avons pas vu le glacier Franz Josef ! La faute à une météo capricieuse qui nous suit depuis la fin du parc Abel Tasman. C’est dommage car c’était cela qui nous avait attiré à Franz Josef, mais faisant contre mauvaise fortune bon coeur nous avons trouvé pas mal d’activités intéressante à y faire.
Hot water pools

Nous avons tout de même payé nous billets pour faire l’ascension du Franz Josef (acheté au bureau des guidées, il y a une seule compagnie et le billet que nous voulions coûte 250 euros par personne, une fortune) ce qui nous donnait droit à un accès aux hot water pools, sorte de piscines thermales artificielles de 3 températures différentes. Heureusement nous avions négocié de les utiliser le jour même à la place du jour de l’ascension du glacier, ce qui nous a permis de changer nos plans et de mieux en profiter.

Les piscines sont propres et agréables, au bout d’un moment on finit par avoir un peu trop chaud dans celle à 40 degrés mais on y a passé un bon moment. Cela nous a changé des bains chauds du Macchu Pitchu !

La randonnée autour du lac ou le reflet parfait

Nous avons aussi fait une petite excursion à Fox, petit village très proche qui détient le deuxième glacier du massif. Sur place, à l’i-site (informations touristiques) on nous a proposé une randonnée d’une heure et demie pour faire le tour d’un lac où le glacier Fox se reflète faisant la joie des amateurs de photos. Sur place c’est en effet assez sympathique même si le temps tournant à la pluie, les photos ne seront pas à la hauteur des cartes postales. Un bon moment quand même !

Départ précipité

Le lendemain nous nous levons tôt pour aller à notre rendez-vous pour faire l’ascension du glacier Franz Josef. Les personnes nous expliquent qu’en haut les conditions sont vraiment pas assez satisfaisantes pour nous emmener marcher sur le glacier. Comme les prévisions sur les deux prochains jours ne sont pas optimistes, nous décidons à notre grand regret de se passer de glace (ahahaha).

Direction Milford Sounds (via le lac Wanaka puis Queenstown)

En voiture, nous nous stoppons pour prendre une auto-stopeuse belge. Nous discutons tout du long jusqu’au moment où nous entamons la route qui contourne le lac Wanaka. Là, la splendide vue qui s’offre à nous force au silence et à la méditation contemplative. Puis c’est Queenstown où nous nous séparons de la demoiselle et profitons de la pause pour aller dans le Burger coqueluche de la ville, Fregger Burger. C’est très hype, c’est hipster à mort ce qui est confirmé à la faune des jeunes (des touristes principalement) qui attendent avec nous. En même temps nous y sommes et décidons de pousser jusqu’au bout. Le Burger commandé dans la même ambiance qu’un demi quintal de macarons laduree, est sûrement le Burger le plus cher que nous ayons jamais mangé, mais il faut avouer qu’il est bon, très même. Après est ce que ça vaut les 10€ je vous laisse juger.

Next stop Milford Sound dans la soirée…

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Nouvelle-Zélande: Milford sound, une calanque Néozélandaise
OnceADay #130 : Une goutte de trop

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.