Allons prendre du bon air du côté de Buenos Aires

Après notre rapide passage aux abords de la Patagonie (voir article précédent), nous voici arriver dans la capitale Argentine : Buenos Aires. On y respire de suite le parfum si particulier qui rêgne dans les capitales. Amlbiance affairée, transports en commun bondés, magasins à l’occidentale, pas de doute possible.

Une des choses qui frappent à Buenos Aires c’est l’omniprésence des changeurs d’argent à la sauvette. “Cambio Cambio. dollars, euros” on entend cela à tout les coins de rues. il faut dire qu’en Argentine avec l’inflation galopante, leur monnaie dévalue très vite et les Argentins veulent donc sécurisé leurs gains en les convertisants dans des monnaies plus stables.

Tango !

Buenos Aires est aussi réputée pour être la capitale mondiale du tango. Impossible d’y échapper, de jour comme de nuit, dans la rue comme dans des lieux spécialisés, c’est vraiment LE truc du coin. Mais comme tout n’est pas forcément de qualité, difficile de faire son choix. De notre côté, nous avons eu la chance d’assister le soir de notre arrivée, par chance un dimanche, un ressemblement de danseurs de tango sur la fameuse plaza Dorrego (quartier San Telmo). Des gens de tout âge, de toutes catégories et de tout niveaux dansent ensemble, produisant ainsi un spectacle décontracté, joyeux, mais surtout très esthétique. On voit bien que c’est une vraie tradition dans le quartier mais aussi un vrai plaisir tant les hommes comme les femmes sont apretés.

Histoire d’assister à un autre spectacle de tango, peut être moins véridique mais plus éducatif, nous avons aussi opté pour une représentation au café toroni, haut lieu de culte du tango à BA.  Fondé en XXX, ce magnifique bâtiment vaut le détour rien que pour y prendre un café ou un verre. Le spectacle bien que pas donné, et se rapprochant plus du cabaret que de la démonstration de tango à haut niveau, rattrape le coup rien que par sa mise en scène et son côté historique. Une agréable soirée.

Monuments, musées et visites

Le jardin japonais

Parmi les lieux que nous avons visités dans la capitale, nous avons particuliérement apprécié le jardin japonais, havre de paix et de sérnité en plein milieu de la ville. Le paysage et la disposition y est bien sûr splendide, comme dans tout les jardins de ce genre, mais en plus la bibliothèque recèle des trésors de livres sur la culture japonaise. Nous avons ainsi passé un moment à nous documenté sur les traditions Japonaises, savoir comment reconnaitre des toilettes pour hommes ou dames au pays du soleil levant ou comment manger proprement et sans commetre d’impairs certains plats peu connus.
Musée Eva Peron

Tout prêt du jardin japonais se trouve, le musée Eva Peron. Un musée tout en simplicité dans l’ancien siège de la fondation pour les enfants et les femmes que la star de la politique Argentine a créé. Toutefois un bémol, le musée joue sur l’interactivité et le conceptuel mais le rendu en est à notre goût trop complexe et confus, surtout vers la fin de la visite. Il en résulte un message confus, qui nous as obligé à aller regarder la page Wikipedia sur Eva Peron, un comble quand on est dans le musée dédié ! 🙂

Et voilà quelques jours dans cet immense ville qui seront encore une fois vite passés mais forts agréables. Il est temps pour nous de prendre un autre bus en direction des chûtes d’Iguazzu, immanquables quand on passe par l’argentien ou le brésil. A suivre dans le prochain article …

Previous Image
Next Image

info heading

info content

OnceADay #111: herbal wind
OnceADay #110: Sun7

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.