La route des vins à Mendoza 

Et voilà notre temps au Chili est écoulé ! Suite de l’aventure en Argentine, ce pays où l’on mange beaucoup de viande de boeuf, où les immigrés italiens sont plus nombreux que dans le quartier du panier à Marseille, et où la crise financière de 2001 à laissé une inflation galopante (ici ils ne disent pas peuchère, ils ne savent même pas ce que cela signifie 🙂 ).

Nous voilà arrivés à Mendoza. C’est une petite ville proche de la route des vins donc la destination rêvée pour ceux qui veulent visiter les bodega du secteur.

Clairement la visite du centre ville est vite faite et sans intérêt majeur. En revanche le parc General Torre vaut d’y passer un peu de temps, notamment si vous louez des vélos pour vous y ballader (voir cool tour bikes dans bonnes adresses). Trucs et astuces, quand il fait chaud, passer dans l’arrosage automatique de la faculté fait du bien 😉

Apres une longue réflexion nous décidons donc de louer une voiture pour visiter la région des vins et ses vignobles sans passer par un tour organisé qui coûte au final le même prix que la location plus les entrées.

C’est parti pour Mapui, haut lieu des coopératives, caves et chais de la région. En effet le paysage est vraiment magnifique et nous en profitons pour s’arrêter à différents point de vue pour admirer la vue.

Le côté sympa c’est la traversée des vignobles par beau temps et les visites des caves sont très instructives pour peu que vous n’y connaissiez rien à la confection du vin au préalable. Le revers de la médaille c’est la curieuse conception des argentins pour la dégustation de vin. Vous avez payé votre déplacement pour venir visiter le pays, puis celui pour venir dans les vignobles et caves, vous payez la visite du domaine, et envisagez d’acheter une bouteille de vin à 15 € et bien non monsieur vous ne pouvez pas le goûter avant, il faut acheter un ticket dégustation à 10 € pour goûter tous les vins de la cave… Du coup ça nous a un peu refroidi. Puis nous le vin nous avons ce qu’il faut en France pour souvent meilleur rapport qualité prix et on goûte gratuitement dans les salons comme la SAVIM. On attendra septembre !

Dans le même coin, il y  a la route dite des lacs, entre Santiago et Mendoza, qui est vraiment à faire, mais étant arrivés par là en bus, nous avons opté pour un tour en voiture le long du lac de Potrerillos où se trouve des thermes. Le paysage est tout en contrastes, resplendissant de soleil et de couleurs, les abords du lac lunaires tranchant avec ces montagnes. Nous ne regretterons pas notre choix d’un moyen de locomotion autonome pour le temps d’une journée.

L’heure est venu pour nous de rallier Bariloche, la porte de la Patagonie en Argentine, dernière ville avant les milliers de kilomètres de vide pour se rendre à Calafate…

Previous Image
Next Image

info heading

info content

OnceADay #104 : Regards groupés
OnceADay #103 : Gabian numero un

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.