Le monde Maya au Mexique

Le monde Maya, si comme nous, vous êtes un fan du dessin animé les mystérieuses cités d’or, vous en avez rêvé depuis tout petit. Mais qui étaient ils vraiment et que reste t’il à voir aujourd’hui de leur civilisation, quels sont les sites qui valent la peine et les autres moins intéressants ? Oai-ages autour de la planète vous aide à y voir clair sur le sujet.

Tout d’abord un peu d’histoire

Les mayas sont une des civilisations pré-hispaniques que l’ont peut rencontrer au Mexique. Organisés en cités-états réparties entre le Yucatan, le Chiapas, Le Belize et le Guatemala, ils connurent leur influence majeure entre 500 à 1000 après J.C. (âge classique).

Tulum

5 out of 5 stars (5 / 5)

Ce site marque tout d’abord par son emplacement unique. En surplomb au dessus de la mer, posé sur une roche d’un ancien Cenote (une espèce de puit naturel alimenté par des sources souterraines et par l’eau de pluie, considérés comme sacrés par les Mayas car seule source d’eau sur toute la péninsule du Yucatan), peuplé d’iguanes lascifs , il est vrai que l’on est frappés par sa majesté.

Les édifices en eux même sont assez bien conservés et le chemin qui les relient très bien entretenu. Bref on s’y sent bien !

L’orientation exacte Nord-Sud de la cité et de sa voie sacrée est très remarquable (plus évidente que sur d’autres sites), et le plateau permet une bonne vue des levers et couchers de soleil. Comptez pas mal de temps pour profiter de la plage qui est incluse dans la visite du site, et se retrouve à l’ombre en milieu d’après-midi (16h en hiver).

Cobà

3 out of 5 stars (3 / 5)

Ce site est a moitié perdu dans la jungle, et ces divers édifices très espacés entre eux. Pas étonnant que l’on essaye de vous louer des vélos ou des bici-taxis à l’entrée. Si vous êtes en forme, les quelques 8 km en total que vous aurez à faire pour visiter le site (aller et retour) valent quand même la balade. Le site est sympathique, mais pas toujours très clair ni bien mis en valeur.

Si vous y allez tôt depuis Valladolid, il est possible de combiner avec un Cenote de la région. Nous avions choisi le “Gran Cenote” pour la qualité de ces eaux, mais il y en a tout un tas d’autres.

Chichen Itza

4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Un des sites les plus connus, notamment de par sa grande pyramide. S’étalant sur 1 km2 seulement, les constructions sont très bien restaurées et impressionnantes.

Les inmanquables :

* la tour astronomique: de là les Mayas pouvaient à l’aide de trois fenêtres seulement (voir les photos pour comprendre comment) déduire l’heure, la date exacte, et la saison. Evidement une fonction très liée à la religion aussi (sacrifices humains si pas de pluie à tel date notamment)
* la grande pyramide: Ses proportions sont PARFAITES ! 90 marches sur chacune des faces (soit 360 au total comme les 360° d’un cercle) qui ajoutées au 5 marches donnant au temple du sommet forme le nombre de jours dans une année solaire. Son orientation est très précise aussi, lors du coucher du soleil une seule des faces est encore éclairées et les 3 autres dans l’ombre. A noter, lors des équinoxes, un jeu de lumière vient faire apparaitre un serpent lumineux (Kukulcan équivalent Maya de Quetzacoal, le serpent à plumes) le long d’une des faces en se servant du grand escalier centrale comme base. A noter bis, lorsque l’on frappe dans ces mains devant la pyramide le son est répercuté et déformé, semblant produire le cri de l’oiseau Quetzal (un son aigu).
* le jeu de pelote: le plus grand de tout le monde Maya. Vous en verrez beaucoup si vous faites les sites du Mexique, mais celui là et celui à voir ! L’écho que produisait ce jeu quand ils jouaient la fait baptisé “poptapok”. De très belles fresques de sacrifice du capitaine de l’équipe perdante sont aussi à observer.

Palenque

3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)

A quelques minutes de collectivos de la ville même de Palenque, les ruines de Palenque vous donneront l’impression d’être un explorateur défrichant pour la première fois ces pyramides. Site très instructif, avec quelques particularités comme un tour surplombant le palais principal qui ressemble à une tour des fortifications européennes (mais en fait une tour d’observation astronomique encore une fois). A noter que c’est sur ce site que l’on a retrouvé la tombe de Pakal II que vous aurez peut être la chance d’observer avec son masque de jade au musée d’anthropologie de Mexico.

Yaxchilan et Bonampak

Ces 2 anciennes cités Mayas se font en excursions depuis Palenque. Il n’est pas très nécessaires de chercher à les faires par soit même, les nombreux tours organisés qui les proposent étant très compétitifs et de bonne qualité. Vous partirez tôt (6h30), vous prendrez une lancha à la sortie de la jungle des indiens Lacandons, et vous ferez d’abord Yaxchilan, puis Bonampak sur le chemin retour.

Yaxchilan:

3 out of 5 stars (3 / 5)

Site intéressant mais peu mis en valeur. Pensez à bien lever la tête à chaque seuil de porte, car l’essentiel des choses à voir sont des linteaux gravés, mettant en scène des passages de la vie (ou de la mort) de leur prêtres régisseurs.

Bonampak:

3 out of 5 stars (3 / 5)

Bonampak est un site secondaire qui n’a jamais vraiment rayonné, mais qui est surtout connu pour ces 3 salles aux peintures encore en état dans un temple de la pyramide principale. Ces peintures représentent 3 moments d’une bataille, avant, pendant et après.

OnceADay #037
OnceADay #036

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.